Découvrez Mohamed El Khatib et Nathalie Papin, lauréats des Grands Prix de Littérature dramatique et de Littérature dramatique Jeunesse 2016 en interview

    Le 17 octobre, sous l’égide d’ARTCENA, les membres du jury des Grands Prix de Littérature dramatique et de Littérature dramatique Jeunesse 2016 se sont réunis pour une ultime délibération. A 18h, ils ont annoncé les titres des deux oeuvres lauréates :

    – Grand Prix de Littérature dramatique : Finir en beauté, de Mohamed El Khatib, Les Solitaires Intempestifs ;

    – Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse : 
Léonie et Noélie, de Nathalie Papin, L’école des loisirs


    Découvrez les interviews de Mohamed El Khatib et Nathalie Papin

    La cérémonie de remise des Prix s’est déroulée au Conservatoire national supérieur d’art dramatique. Des élèves comédiens, préparés par Robin Renucci, ont lu les extraits des huit textes finalistes. Les lauréats de ces Prix ont reçu chacun une dotation de 4000 euros. Ils bénéficieront également d’un accompagnement tout particulier d’ARTCENA.

    Pour rappel, les six autres textes finalistes :

    Grand Prix de Littérature dramatique :
    La Baraque, d’Aiat Fayez, L’Arche Éditeur
    Des cow-boys, de Sandrine Roche, Les Éditions Théâtrales
    Et dans le trou de mon coeur, le monde entier, de Stanislas Cotton,
    Lansman Éditeur
    Seuls les vivants peuvent mourir, d’Aurore Jacob, Éditions Théâtre Ouvert

    Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse :
    Münchhausen ?, de Fabrice Melquiot, L’Arche Éditeur
    Stroboscopie, de Sébastien Joanniez, Les Éditions Théâtrales

    Découvrez les extraits des huit textes finalistes

    Le jury des Grands Prix 2016 : Marie Bernanoce, enseignant-chercheur, professeur ; Maïa Bouteillet, journaliste ; Agnès Chemama, directrice du développement et des publics et conseillère à la programmation jeune public, Théâtre National de Chaillot ; Hubert Colas, directeur du festival Actoral – Montevideo ; Catherine Dan, directrice générale de La Chartreuse – CNES ; Amine Khaled, responsable du comité de lecture et des relations aux auteurs, Théâtre du Rond-Point ; Claire Lasne Darcueil, directrice du CNSAD  ; Jean-René Lemoine, auteur ; Vincent Monadé, Président du CNL ; Estelle Savasta, autrice, metteure en scène ; Philippe Touzet, auteur, président des EAT ; Alain Sachs, auteur, metteur en scène, administrateur de la SACD et Jacques Vincey, comédien, metteur en scène, directeur du Centre dramatique régional de Tours – théâtre Olympia

    Fonctionnement
    – Mars : Les éditeurs déposent a ARTCENA les textes qu’ils souhaitent voir concourir, soit entre 1 et 5 pièces d’expression française pour le Grand Prix de Littérature dramatique et 1 à 4 textes pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse. Seuls les textes édités au cours de l’année précédent le prix sont recevables.
    – Septembre : A l’issue de 2 tours, 8 finalistes sont désignés (5 pour le Grand Prix de Littérature dramatique et 3 pour le Grand Prix de Littérature dramatique Jeunesse).
    – Octobre : Sélection des deux lauréats. La dotation des Prix, d’un montant de 4.000 euros chacun, est remise aux auteurs lauréats lors d’une cérémonie en présence des nominés, de leurs éditeurs, de la presse et des partenaires. Elle a eu lieu en 2016 au Conservatoire national supérieur d’art dramatique.
    ARTCENA œuvre au rayonnement des deux pièces primées, et accompagne tout particulièrement les auteurs lauréats avec une campagne de communication et de promotion.

    Les Grands Prix sont financés par le ministère de la Culture et de la Communication – Direction générale de la création artistique (DGCA)

    Téléchargez le règlement des deux Grands Prix.

    Historique
    Depuis sa création en 2005 par le ministère de la Culture et de la Communication, à l’initiative des EAT, le Grand Prix de Littérature dramatique a récompensé successivement :
    – 2005 : Marc Dugowson pour Dans le vif (L’Avant-Scène théâtre, coll. des Quatre-Vents) ;
    – 2006 : Denise Bonal pour De dimanche en dimanche (Ed. Théâtrales) et Daniel Danis pour E, roman-dit (L’Arche éditeur, Paris, et Leméac, Montréal) ;
    – 2007 : Joël Pommerat pour Les marchands (Actes Sud-Papiers) ;
    – 2008 : Michel Deutsch pour La Décennie rouge (Christian Bourgois éditeur) et David Lescot pour L’Européenne (Actes Sud-Papiers)
    – 2009 : Christophe Pellet pour La Conférence (L’Arche Editeur)
    – 2010 : Gérard Watkins pour Identité (édition Voix navigables)
    – 2011 : Claudine Galea pour Au bord (éditions Espaces 34)
    – 2012 : Pascal Rambert pour Clôture de l’amour (Les Solitaires Intempestifs)
    – 2013 : Alexandra Badea pour Pulvérisés (L’Arche Editeur)
    – 2014 : Clémence Weill pour Pierre. Ciseaux. Papier (Editions Théâtrales)
    – 2015 : Michel Vinaver pour Bettencourt Boulevard ou une histoire de France (L’Arche Editeur)

    – 2015 : Prix de La Belle Saison décerné à Suzanne Lebeau et Sylvain Levey pour l’ensemble de leur œuvre Jeunesse