Partager
Imprimer
Date de publication02 juillet 2018

ARTCENA à Chalon dans la rue 2018

Arts de la rue Actualités ARTCENA
RENDEZ-VOUS

Le festival Chalon dans la rue 2018 accueille ARTCENA les 20 et 21 juillet prochains pour un atelier d'information juridique et un débat autour de la création dans l'espace public.

FORMATION

« Jouer dans un festival de rue : les bases juridiques indispensables »

Pour la première fois à Chalon dans la rue festival des espaces publics, ARTCENA propose un atelier d’information juridique.

Animé par Rose Pinson-Berthet, chargée de l’information juridique à ARTCENA, cet atelier de deux heures s'adresse aux compagnies professionnelles qui participent à un festival de rue. Il aborde les questions les plus fréquentes relatives à la rémunération des artistes et des techniciens, au temps de travail et aux déplacements, à la billetterie, aux mentions obligatoires sur les documents de communication et au droit d'auteur.
[20 juillet, 10h30 > 12h30 ↗ Ecole maternelle de l’Est, Chalon-sur-Saône]
        

DÉBAT

« Quelles créations pour les espaces publics aujourd'hui ? »

Avec ce débat, le festival Chalon dans la rue et ARTCENA poursuivent leur collaboration pour offrir des espaces de réflexion aux professionnels des arts dans l’espace public.

Nos conceptions de l’espace public et nos pratiques de la ville ont évolué. Comment les artistes s’emparent-ils de ces transformations dans leurs créations pour proposer un autre regard sur nos lieux de vie et interroger notre sens du partage et de
la communauté ? Avec : David Demougeot, coordinateur et directeur artistique de Bien Urbain ; Anne Le Batard, chorégraphe, codirectrice Compagnie Ex Nihilo et Éric Dacheux, professeur des universités à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Modération : Gwénola David, directrice générale à ARTCENA.
[21 juillet 10h00 > 11h30 ↗ Place des publics, Chalon-sur-Saône]

© Photo : Michel Wiard / Chalon dans la rue

Programme du festival chalondanslarue.com

Une feuille de salle pour accompagner le débat « Quelles créations pour les espaces publics aujourd'hui ? »