Partager
Imprimer
Date de publication23 juillet 2018

Cratère Surfaces : « Arts de la rue, de quoi on se mêle »

Arts de la rue
RENCONTRE

Dans le cadre du festival Cratère Surfaces, s’est tenue une rencontre professionnelle au titre alléchant « Arts de la rue, de quoi on se mêle », partant du postulat que « les professionnels les plus investis sentent que la place à laquelle on les a assignés ne correspond plus à leurs aspirations ».

Organisé par la Scène nationale Le Cratère, le festival Cratère Surfaces fête, en 2018,  ses vingt ans. Avec pour sous-titre « International Outdoor Festival »,  il accueille chaque année des professionnels étrangers à  qui il propose une palette d’activités. La rencontre intitulée « Arts de la rue, de quoi on se mêle » entretient le jeu de mots, entre le mélange des disciplines (arts de la rue, architecture, sociologie, poésie …) et l’intervention (politique, sociale …) sans y avoir été invité. Le témoignage d’invités issus de pays où la reconnaissance institutionnelle des arts de la rue est quasi inexistante a singulièrement orienté le débat.

Pour Maarten Verhoef, professeur à l’université ArtEZ (Pays-Bas), comme pour Jens Frimann, directeur du festival Passage (Danemark, Suède) et directeur artistique du festival SO (Skegness, Royaume-Uni), aucun doute que les arts de la rue soient issus du théâtre de salle.

Maarten Verhoef appuie sa démonstration sur des exemples tirés de ce qu’il appelle le « théâtre critique », en opposition au divertissement, basé sur le concept (le pourquoi davantage que le comment) et l’interdisciplinarité (et de citer ses étudiants venant des départements mode, musique, théâtre, arts visuels, design …, qui mixtent allégrement leurs disciplines). La rue, selon lui, est un environnement inspirant, et de citer les expériences de la compagnie Orkater jouant dans une serre agricole, le voyage initiatique proposé par Boukje Schweigman dans Blaas, et enfin les dix images publiques de Ceci n’est pas de Dries Verhoeven. Maarten Verhoef conclut en définissant la rue, l’espace public comme un décor, un endroit de rencontre, où l’artiste s’exprime à propos du monde dans lequel nous vivons. Pour information : les trois compagnies citées interviennent aussi bien dehors que dedans.

Jens Frimann, metteur en scène de théâtre reconverti en directeur de festival de rue, explique ce mouvement des arts de la rue comme dû au nécessaire renouvellement du théâtre de salle ayant de plus en plus de difficultés à créer dans les boîtes noires, et trouvant une issue dans les espaces publics. Pour preuve : Julius Cesar mis en scène par Romeo Castellucci dans un musée rural proche d’Helsingør (Danemark), avec l’appui de la communauté locale, un bon moyen selon Frimann de diversifier les ressources financières. Et de conclure en posant la question de la pertinence (ou pas) de la question des genres artistiques.

À méditer, quand on sait qu’aux Pays-Bas, un seul festival d’arts en espace public, Oerol, est reconnu par l’État, et que seules des compagnies  de salle jouant parfois dehors sont subventionnées. À méditer d’autant plus, dans un temps où le ministère de la Culture envisage, avec le programme « La culture près de chez vous », d’envoyer la Comédie-Française pour cultiver les « déserts culturels ».

Les intervenants du débat

Maarten Verhoef

Professeur à l’université ArtEZ (Pays-Bas)

Après des études théâtrales et en management des organisations culturelles, Marten Verhoef se lance dans une carrière dans le théâtre musical. Il devient en 2014, directeur du département de théâtre musical de l’université ArtEZ au Pays-Bas. Répartie sur plusieurs sites (à Arnhem, Enschede et Zwolle), l’université ArtEZ est une école d’art prônant une approche multidisciplinaire.

[En savoir plus / ArtEZ]

Jens Frimann Hansen

Directeur du festival Passage (Danemark, Suède) et directeur artistique du festival SO (Skegness, Royaume-Uni)

Metteur en scène et directeur du Théâtre d’Helsingør (Danemark), Jens Frimann est aussi directeur artistique des Festivals Passage et So, festivals d’arts de la rue. 
Passagefestival est un festival annuel de théâtre de rue qui se déroule à Helsingør (Danemark) et à Helsingborg (Suède). Il invite chaque année environ 30 compagnies et propose plus de 100 spectacles. Créé en 2009, le festival So cherche à toucher tant un public local que touristique par le biais d’une programmation variée faisant intervenir de jeunes artistes européens.

[En savoir plus / Passage]

[En savoir plus / SO]