Partager
Date de publication16 mai 2019

« Profession Spectacle » publie une « enquête sur les dérives néfastes du contrat de coréalisation »

Arts de la rue Cirque Théâtre
JURIDIQUE

La revue en ligne Profession Spectacle publie une enquête au sujet du contrat de coréalisation, de plus en plus utilisé par les théâtres, et qui cacherait certaines dérives.

Profession Spectacle vient de publier une « enquête sur les dérives néfastes du contrat de coréalisation ». Celle-ci met en avant le fait que le contrat de coréalisation, de plus en plus utilisé par des théâtres du fait de l’accroissement de la demande et de l’émergence de nombreux lieux de spectacle à faible capacité, contiendrait des risques rarement énoncés avec clarté, sous couvert d’offrir la possibilité à une troupe ou à un artiste de jouer.

La rédaction de Profession Spectacle a recueilli de nombreux témoignages évoquant les dérives d’un tel fonctionnement du point de vue des artistes : le contrat de coréalisation, souvent proposé aux novices, cache en effet parfois une réalité autrement différente de ce que suppose le terme « co-réalisation ». Entre désillusion et loi du marché, quels sont les risques liés à un tel contrat et quelle logique préside à son expansion actuelle, surtout à Paris et Avignon ?

Indépendant de toute structure, Profession Spectacle couvre les domaines du spectacle vivant, du cinéma et de l’audiovisuel. Outre le théâtre, la musique, le cinéma, la danse, le cirque, les arts de rue, le magazine s’intéresse au jeu vidéo, à la photographie, à la littérature.