Partager
Imprimer
Date de publication26 juillet 2018

Quelles créations pour les espaces publics aujourd'hui ?

Arts de la rue Actualités ARTCENA
DÉBAT

Samedi 21 juillet 2018, festival Chalon dans la rue, cinquième débat des rencontres de la place des publics, coorganisé par ARTCENA. Nos conceptions de l’espace public et nos pratiques de la ville ont évolué. Comment les artistes s’emparent-ils de ces transformations dans leurs créations pour proposer un autre regard sur nos lieux de vie et interroger notre sens du partage et de la communauté ?

L’espace public est au centre de la pratique démocratique. Lieu d’échange et de délibération, il est aussi un lieu de partage et de friction entre les individus. Dès lors, comment l’art peut-il prendre place dans ces espaces et comment cette place évolue-t-elle ?
 
Des parois peintes de la grotte de Lascaux, en passant par les représentations des farces et mystères au Moyen Âge, art et espace public sont intimement liés. Cependant, notre rapport à l’espace public, lui, évolue. À l’ère du numérique et des nouveaux outils de communication, un besoin grandissant d’engagement du corps dans le réel se fait ressentir ; comme en témoignent les manifestations de joies partagées à la suite de la dernière Coupe du monde de football. Mais aussi un besoin grandissant de participation active à la vie publique et aux pratiques mises en place au sein de ces espaces partagés.
 
En quoi l’art peut-il permettre d’expérimenter de nouvelles formes de communication dans l’espace public ? Peut-il permettre de repenser ces espaces ou, au moins, de renouveler notre manière de les appréhender ? Entre témoignage et participation active, quelle est la place actuelle du spectateur au sein des œuvres présentées dans l’espace public ? Et comment accompagner les artistes dans la manière de s’approprier ces problématiques au moment de la création ?
 
Les intervenants étaient invités à débattre et répondre à ces différentes questions.

Les intervenants du débat

Éric Dacheux

Professeur des universités à l’Université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand

Éric Dacheux est professeur en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Clermont Auvergne (Clermont-Ferrand) où il a fondé le groupe de recherche « Communication et Solidarité » (EA 4647). Il est responsable de la spécialité de master 2 « Communication et démocratie participative ».  Il a écrit de nombreux articles scientifiques sur la notion d'espace public et coordonné un ouvrage de vulgarisation sur le sujet : L'espace public, CNRS éditions, collection les Essentiels.

Dernier livre paru : Sans les citoyens l'Europe n'est rien : pour une nouvelle communication publique au service de la démocratie, L'Harmattan, 2016.

[En savoir plus]

David Demougeot

Coordinateur et directeur artistique de Bien Urbain

Après 10 ans d’expérimentations associatives liant les musiques actuelles et les arts graphiques, David Demougeot définit la ligne artistique du festival Bien Urbain, art dans (et avec) l’espace public depuis la création de l’événement à Besançon en 2011. 

Avec une attention particulière portée aux nouvelles approches artistiques indépendantes dans l’espace public, Bien Urbain offre aux artistes un cadre souple où l’improvisation et l’expérimentation sont favorisées dans une recherche de sens en contexte. David Demougeot a fait partie de la Mission nationale pour l’art et la culture dans l’espace public au titre de personnalité qualifiée et a assuré le commissariat de l’exposition Oxymores avec Élise Herskowicz, en avril 2015 sur invitation du ministère de la Culture. Il est secrétaire de l’association Territoire Commun depuis juin 2018.

[En savoir plus / Bien urbain]

Anne Le Batard

Chorégraphe, codirectrice Compagnie Ex Nihilo

Après un parcours d’interprète (compagnies Karin Vyncke à Bruxelles et Georges Appaix à Marseille), elle fonde la compagnie Ex Nihilo en 1994 avec Jean-Antoine Bigot.  Cette compagnie est imaginée autour d’un double geste de création : faire de l’espace public un lieu privilégié de recherche et de création, relier l’espace public et les lieux de l’art par la remise en jeu et le renouvellement des formes pour le plateau. Ex Nihilo tourne en France et à l’international et partage son travail en menant différentes actions de transmission auprès de publics amateurs et professionnels (workshops, trainings, stages et actions pédagogiques en milieu scolaire).

Forte de cette volonté de transmission et de formation, elle enseigne en France et à l’étranger le répertoire et la technique de la compagnie à des publics professionnels et amateurs scolaires et universitaires à travers workshops et des créations spécifiques.

[En savoir plus / Ex Nihilo]

Pour compléter le débat

Quelles sont les formes d’interventions artistiques en milieu urbain ?

Dans cet article publié dans l’Observatoire des Politiques culturelles, Paul Ardenne tente de dresser un inventaire des formes d’interventions artistiques dans l’espace public en analysant notamment leur rapport au lieu et au public.

[Paul Ardenne, « L’implication de l’artiste dans l’espace public », L'Observatoire, 2010/1 (N° 36), p. 3-10.] 

Une triple dimension de l’espace public

Éric Dacheux se penche sur la notion d’espace public en tant qu’espace complexe et l’analyse sous trois principaux angles : politique, symbolique et économique. 

[Éric Dacheux, « Les trois dimensions de l’espace public », Recherches en communication, 2008, pp.P 10-27.]

Qu’est-ce qui fait art dans les lieux publics ?

Le philosophe Christian Ruby revient sur une conférence prononcée en 2015 en Tunisie au cours du colloque « Art et espace public : nécessité, enjeux ou défis ». Il y interroge notamment les formes particulières de cet art et son rapport au public.

[Christian Ruby, « Qu’est-ce qui fait art dans les lieux publics ? », 2015]

L’économie solidaire comme moyen d’appréhender autrement la notion d’espace public

En se basant sur une analyse des grands enjeux de l’économie solidaire, Éric Dacheux propose, dans cet article publié dans la revue Hermès, une nouvelle conceptualisation de la notion d’espace public. En quoi les tensions entre critique politique et action économique qui animent ce nouvel objet politique, permettent-elles de donner des clés de compréhension de la crise démocratique actuelle et par extension l’espace public en tant qu’espace politique ?

[Éric Dacheux , « Un nouveau regard sur l'espace public et la crise démocratique », Hermès, La Revue, 2003/2 (n° 36), p. 195-204.]

L’espace public comme espace de discursivité sociale

Dans cet article publié au sein de la revue Études de communication, Zineb Benrahhal Serghini et Céline Matuszak analyse la notion d’espace public à travers le prisme des écrits du philosophe allemand Jürgen Habermas et questionnent les moyens possibles d’action au sein de celui-ci mais le renouvellement de ce concept au sein des nouveaux outils de communication.

[Zineb Benrahhal Serghini et Céline Matuszak, « Lire ou relire Habermas : lectures croisées du modèle de l’espace public habermassien  », Études de communication, 32 | 2009, 33-49]

En partenariat avec :

Chalon dans la rue
Turbo dancing (captation)