Partager
Imprimer
Date de publication18 février 2019

Une étude sur « les trajectoires professionnelles des artistes femmes en art dramatique »

Théâtre
ÉTUDE

Pour interroger au-delà des idées reçues les mécanismes d’évaporation et l’effet de plafond de verre dans les carrières féminines, l’association HF Île-de-France a commandé à Raphaëlle Doyon, chargée d’étude, une enquête sur les parcours de comédiennes et metteuses en scènes.

L’association HF Île-de-France a mené une étude sur « les trajectoires professionnelles des artistes femmes en art dramatique ». Objectif : comprendre les raisons pour lesquelles les femmes, qui forment un vivier important dans les formations et sur le marché du travail, sont sous-représentées dans les postes à responsabilités

Dans la préface, Marie Buscatto, professeure de sociologie IDHE.S à la Sorbonne, note que « depuis une vingtaine d’années, les recherches scientifiques menées afin de mieux comprendre les fortes inégalités entre femmes et hommes à l’œuvre dans les mondes de l’art occidentaux contemporains ont largement prouvé les deux constats majeurs suivants. D’une part, que les mondes de l’art soient "masculins" - jazz, direction d’orchestre, cirque ou réalisation de cinéma -, qu’ils soient plutôt mixtes - littérature, musique classique ou arts visuels -, ou qu’ils soient "féminins" - théâtre ou danse -, les hommes artistes sont toujours avantagés comparativement à leurs collègues femmes artistes, et ce aux différents stades de la trajectoire professionnelle. D’autre part, aussi bien les mécanismes sociaux expliquant les obstacles mis sur le chemin des trajectoires des femmes artistes que les ressources que certaines d’entre elles réussissent à mobiliser pour s’en sortir "quand même" sont multiples et se cumulent dans le temps, chaque monde de l’art ayant ses spécificités propres en lien avec son mode de fonctionnement et ses principes de valorisation des artistes et des œuvres d’art (Buscatto, 2019) ».

Raphaëlle Doyon, maîtresse de conférences Département Théâtre Université Paris 8, qui a dirigé l’étude, évoque les trajectoires de femmes comédiennes et metteuses en scène de moins de 40 ans évoluant en France, en mettant l’accent sur les spécificités du monde théâtral français.

Force d’alerte, de proposition et de sensibilisation, HF Île-de-France lutte pour l’égalité femmes/hommes dans les arts et la culture et s’inscrit dans le Mouvement HF, fédération inter-régionale.