Les coopérations au sein du secteur des écritures dramatiques actuelles

Dans le cadre de la première édition de la Conférence Nationale sur les Écritures Contemporaines pour le Théâtre (CONNECT)
Théâtre
RENCONTRE

Quid des interactions et de la mise en réseau du secteur des écritures dramatiques contemporaines ? C’était le sujet de la première table ronde CONNECT #1 qui réunissait au CNSAD un panel de professionnels engagés dans ces missions.

« Quand on parle des auteurs, on fait référence à des personnes qui écrivent des textes de théâtre qui ont été mis en scène, édités ou sélectionnés par des comités de lecture », rappelle Antoine Doré en introduction du débat. De l’écriture du texte au passage au plateau, le parcours des auteurs dramatiques n’est pas sans difficulté. Financièrement parlant, il est plutôt aléatoire. Son entrée et son suivi dans le paysage de la « filière texte » ne sont pas aisés sans connaissance des réseaux existants. Dans un secteur qui tend à se développer, les différents acteurs doivent œuvrer de concert pour optimiser leurs interactions et développer des solidarités. Surtout, il convient de donner toute son importance aux comités de lecture et favoriser la bonne circulation des textes. Comment se dessine le paysage de la filière texte aujourd’hui ? Quels en sont les acteurs ? Comment sécuriser le parcours des auteurs ? Quels sont aujourd’hui les dispositifs existants pour l’aide à l’écriture ? Comment opérer un bon arbitrage entre l’efficacité des aides et la nécessité de montrer la diversité des productions ? C’est à toutes ces questions phares que tentent de répondre les participants du débat en partageant leurs expériences respectives (comme celle de La Chartreuse, de La Mousson d’été, du CDN de Normandie-Rouen ou encore celle du bureau de la Danse et du Théâtre de l’Institut français d’Allemagne à Berlin pour la circulation à l’étranger des textes francophones) tout autant que leurs engagements pour défendre les auteurs dramatiques contemporains.

Table ronde animée par Sophie Joubert, journaliste à l'Humanité et conseillère littéraire du festival Hors Limites.

Les participants du débat

  • Antoine Doré, sociologue, auteur de l’étude « Écrire pour le théâtre » réalisée pour le ministère de la Culture et la SACD (février 2011).
  • Gwénola David, directrice générale d'ARTCENA.
  • Catherine Dan, directrice générale de La Chartreuse, Centre national des écritures du spectacle (Villeneuve-lez-Avignon).
  • Patrice Douchet, metteur en scène et directeur du Théâtre de la Tête Noire (Saran).
  • Ronan Chéneau, auteur associé au CDN de Normandie-Rouen.
  • Blandine Masson, conseillère de programmes pour la fiction à France Culture.
  • Sophie Deschamps, scénariste, présidente du conseil d’administration de la SACD.
  • Véronique Bellegarde, metteuse en scène, collaboratrice artistique de La Mousson d’été.
  • Jean-Marc Diébold, directeur du Centre culturel suisse à Paris, ancien directeur du bureau Théâtre et Danse de l’Institut français d’Allemagne à Berlin.

En partenariat avec :

Conservatoire national supérieur d'art dramatique
France Culture