Fonctionnement du dispositif

Soutien

ARTCENA accompagne environ cinquante textes lauréats chaque année et œuvre à leur rayonnement et à leur circulation dans les réseaux francophones et internationaux. Il encourage et favorise la première représentation scénique de ces textes, et soutient le parcours de leurs auteurs grâce à des aides financières et à des actions de valorisation en lien avec les acteurs du réseau des écritures contemporaines : institutions, lieux, festivals…

Depuis 2007, le ministère de la Culture a confié à ARTCENA la gestion de la Commission nationale d’Aide à la création de textes dramatiques. Ce dispositif a pour mission de favoriser le repérage et l’accompagnement des écritures dramatiques contemporaines en langue française. Il constitue un encouragement et un soutien pour les premières représentations scéniques de ces œuvres, et soutient le parcours de leurs auteurs grâce à des aides financières et à des actions de valorisation avec les acteurs du réseau des écritures contemporaines : institutions, lieux, festivals, éditeurs, compagnies. Il permet d’accompagner environ cinquante lauréats chaque année et œuvre à leur rayonnement et à leur circulation dans les réseaux francophones et internationaux.
La Commission nationale est composée d’une vingtaine de personnalités du théâtre et notamment des écritures dramatiques contemporaines. Réunie deux fois par an à l’occasion des sessions plénières, elle est chargée de désigner les lauréats.

Prochaines dates de commission

Calendrier des prochaines sessions

Session d’automne 2019
(Dépôt de demande jusqu'au 11 juin 2019)

Session plénière : 4 et 5 novembre 2019
(1er tour de lecture juin, second tour septembre)

Session de printemps 2020
Session plénière : 4 et 5 mai 2020
(1er tour de lecture décembre 2019, second tour mars 2020)


ATTENTION :
- Les demandes d’Aide à la création sont désormais anonymes

Types d'aides

Les lauréats de l’Aide à la création bénéficient d’une convention d’accompagnement de trois ans leur offrant :
-    une Aide forfaitaire de 3000 € destinée à l’auteur ;
-    une Aide au montage de 16.000€ destinée à la structure théâtrale, désignée par l’auteur, pour la création du spectacle tiré du texte ;
-    un accompagnement par ARTCENA le temps de leur conventionnement.

La Commission peut décider d’attribuer des Encouragements pour certains lauréats dont l’écriture leur paraît prometteuse. Dans ce cas, les auteurs bénéficient de l’Aide forfaitaire et des actions de valorisation d’ARTCENA mais il ne leur pas attribué d’Aide au montage. 
Pour bénéficier des Encouragements :
-    le texte doit relever de la catégorie Littérature dramatique ;
-    le.s auteur.s doivent n’avoir jamais bénéficié de l’Aide à la création et n’avoir publié précédemment au maximum qu’un seul texte dramatique à compte d’éditeur.

Ces aides peuvent être complémentaires de toute autre dispositif d’aide à l’écriture ou à la production : SACD, DRAC, Région, etc..

AIDE FORFAITAIRE

D’un montant de 3 000 €, cette aide est attribuée aux auteurs et aux traducteurs lauréats. Si l'œuvre résulte de la collaboration de plusieurs auteurs ou traducteurs, la répartition de l'aide forfaitaire se fait à parts égales entre chacun d’eux.

AIDE AU MONTAGE

D’un montant de 16.000€, l’Aide au montage est allouée à la structure théâtrale professionnelle, désignée par l’auteur, et qui assurera la création du texte lauréat ainsi qu’un minimum de seize dates de représentation du spectacle dans des conditions professionnelles. La structure théâtrale dispose d’un délai de 3 ans à compter de la date de la session plénière pour justifier notamment des 16 dates de représentation sur contrat de cession ou coréalisation, du budget de montage du spectacle et des documents administratifs de la structure.
L’Aide au montage peut être versée en deux fois avec un premier versement de 6.000€ après justification d’au moins huit premières dates de représentation et un second versement de 10.000€ après justification des huit autres.

ACTIONS DE VALORISATION

ARTCENA accompagne les auteurs lauréats et œuvre au rayonnement et à la circulation de leurs textes dans les réseaux francophones et internationaux. Il encourage et favorise la première représentation scénique des textes lauréats, et soutient le parcours de leurs auteurs mettant en place un suivi personnalisé des projets et des auteurs ainsi que des actions de valorisation en lien avec des acteurs du réseau des écritures contemporaines : institutions, lieux, festivals.
ARTCENA se fait le relai des actualités des auteurs et textes lauréats par le biais de son site internet et de ses supports de communication.

Critères d'éligibilité

Pour être éligibles à l’Aide à la création, les textes doivent :

- être rédigés en langue française,
- constituer une forme achevée et non un projet d’écriture,
- n'avoir fait l’objet d’aucune représentation en France ou à l’étranger aux dates de la session plénière (les lectures, étapes de travail, mises en espace, maquettes, représentations dans un cadre universitaire ne sont pas considérées comme des représentations),
- être déposés pour la première fois à l’examen de la Commission,
- être déposés exclusivement par leur auteur ou leur traducteur.


Les textes peuvent avoir, ou non, été publiés.
Les auteurs et traducteurs ne peuvent déposer qu’une seule demande par session.
Les auteurs ayant déjà bénéficié de l’Aide à la création quatre fois ou plus au cours des douze dernières années ne sont pas éligibles.

Le dispositif comprend trois catégories : Littérature dramatique, Traduction et Dramaturgies plurielles. Ces trois catégories sont ouvertes aux écritures dites « jeune public ».

Les adaptations doivent faire l’objet d’un réel travail d’écriture ou de réécriture. Elles ne sauraient se limiter à une mise en dialogue, ni à une transcription au format théâtral d’une littérature préexistante sous peine d’inéligibilité.

LITTÉRATURE DRAMATIQUE

Entrent dans cette catégorie les textes dramatiques écrits en langue française relevant d’un travail d’écriture original.
Si la spécificité du processus d’écriture l’exige, les tapuscrits peuvent être accompagnés d’une note d’intention.

TRADUCTIONS

Entrent dans cette catégorie les traductions en langue française d’œuvres dramatiques.
Il doit s’agir de la première traduction en langue française de l’œuvre d’origine.
L’œuvre d’origine peut avoir fait l’objet de représentations en France ou à l’étranger dans sa langue originale.
L’auteur de l’œuvre d’origine doit être vivant à la date du dépôt de la demande d’Aide à la création. Les textes de cet auteur ne doivent pas avoir bénéficié de l’Aide à la création quatre fois ou plus au cours des douze dernières années.

DRAMATURGIES PLURIELLES

Entrent dans cette catégorie les dramaturgies théâtrales qui n’usent pas d’un langage exclusivement textuel mais s’appuient également sur d’autres modes d’écritures : musicales, chorégraphiques, plastiques etc … (liste non exhaustive) pour parvenir à une partition finale dont aucun élément ne saurait être dissocié, autorisant ainsi une réinterprétation par un tiers, soit une reproduction de l'œuvre. Il ne peut pas s'agir d'un projet de mise en scène.
Les tapuscrits doivent être accompagnés d’une note d’intention expliquant notamment le caractère pluridisciplinaire de l’écriture.

Conseils de présentation :
La Commission examinant des œuvres achevées, il faudra accompagner le tapuscrit de tous les éléments de lecture, présentés de façon à ce que le lecteur comprenne comment les différents matériaux s’articulent entre eux.
Le tapuscrit doit être constitué d’un texte et peut être accompagné notamment de graphiques, traces photographiques, partitions musicales, indications chorégraphiques, plans audiovisuels, etc... mais aussi et surtout de didascalies.
Les éventuels éléments de lecture ne pouvant être retranscrits dans le tapuscrit pourront être transmis sur un support CD ou USB.
La note d’intention d’écriture doit notamment expliciter le caractère pluriel de l’écriture et permettre au lecteur de comprendre plus largement le projet d’écriture. Il ne doit pas s’agir d’une note d’intention de mise en scène.

Fonctionnement du dispositif

Les auteurs ou traducteurs doivent déposer leur dossier de demande d’Aide à la création auprès d’ARTCENA, au printemps pour la session plénière d’automne et à l’automne pour la session plénière du printemps.

LES MEMBRES

La Commission est chargée de désigner souverainement les lauréats. Elle est composée d’une vingtaine de personnalités du théâtre et de la culture : comédiens, metteurs en scène, auteurs, traducteurs, dramaturges, directeurs de théâtre, universitaires, journalistes… Ils sont nommés par ARTCENA après validation du ministère de la Culture (Direction générale de la création artistique), pour un mandat de deux ans, renouvelable deux fois.
Le Président est désigné par ARTCENA après validation du ministère de la Culture (Direction générale de la création artistique), parmi les membres de la Commission. Il s’assure du bon déroulé des tours de lecture et du choix des lauréats mais ne dispose pas de voix prépondérante.

CHOIX DES LAURÉATS

Au premier tour, chacun des textes faisant l’objet d’une demande d’Aide à la création est lu anonymement par deux membres de la Commission. ARTCENA attribue aléatoirement les textes aux lecteurs du premier tour en s’assurant que chaque texte « jeune public » soit attribué à au moins un lecteur identifié comme connaisseur des écritures jeunesse. L’avis émis par les lecteurs permet de déterminer la liste des tapuscrits sélectionnés pour le second tour.
Chaque texte passant au second tour est lu anonymement par trois nouveaux membres de la Commission. ARTCENA attribue aléatoirement les textes aux lecteurs du second tour, en s’assurant que chaque texte « jeune public » soit attribué à au moins un nouveau lecteur identifié comme connaisseur des écritures jeunesse. Lors des sessions plénières, la Commission désigne souverainement les textes lauréats

ANNONCE DES RÉSULTATS

Tous les auteurs ayant déposé une demande d’Aide à la création sont informés des résultats par courrier électronique.
Une fois tous les auteurs avisés personnellement, le palmarès est annoncé sur le site internet ainsi que sur les supports de communication d’ARTCENA.
Les auteurs peuvent demander à ARTCENA une synthèse des avis argumentés émis par les membres de la Commission. ARTCENA n’est en aucun cas autorisé à communiquer aux auteurs le nom de leurs lecteurs ni les avis de ces derniers, seule la synthèse est communicable.