Partager
Date de publication01 août 2018

Denise BONAL

GRAND PRIX

Grand Prix de littérature dramatique - 2006

Née en Algérie en 1921, Denise Bonal est très vite attirée par le théâtre.

En tant que comédienne, elle s’inscrit dans le grand mouvement de la décentralisation théâtrale où elle interprète les plus grands rôles du répertoire au sein de troupes permanentes. En 1951, elle rejoint le Centre dramatique de l’Ouest à Rennes, puis elle suit Hubert Gignoux à Strasbourg pour intégrer, dès 1967, l’équipe du TNS et enseigner à l’École d’art dramatique. Elle poursuit cette vocation pédagogique en devenant professeur au conservatoire de Roubaix, puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris et au cours Florent. Très tôt, elle se lance dans l’écriture : d’abord des contes et nouvelles pour la radio, puis, à partir de 1971, elle écrit des pièces qui sont très vite montées et reconnues. Portrait de famille obtiendra le Molière 2004 du meilleur auteur et De dimanche en dimanche, le Grand prix de littérature dramatique, en 2006. Elle est décédée à Paris en avril 2011.

Qu’elle les moque ou qu’elle les mette en danger, Denise Bonal garde toujours une grande tendresse pour ses personnages. Gens ordinaires, ouvriers, femmes fortes, telles sont les figures récurrentes de son œuvre qui, à la manière du pointillisme, avance par touches sensibles et poétiques. Lier l’intime et une forte conscience sociale, les petits riens et de grands desseins, voilà le chemin d’écriture de cette passeuse d’histoires.

Texte soutenu

De dimanche en dimanche

Grand Prix de littérature dramatique - 2006
Écrit par Denise Bonal

Editeur : Théâtrales 2005

D'ordinaire, les dimanches en famille sont joyeux, faits de siestes réparatrices ou de promenades vivifiantes. D'ordinaire, frères et soeurs sont réunis pour des jeux interminables pendant que les adultes bavardent autour d'un café. Mais lorsque les parents ne parviennent plus à retirer leur fille des mains d'amis, sortes de nounous provisoires devenues quasi-geôliers trop zélés, tout se dérègle. La tension est palpable. La valise n'est plus le symbole des vacances, mais celui du dimanche de trop où l'on n'a pas pu récupérer la petite.

- femme(s) : 1
- homme(s) : 1
- enfant(s) : 1

 

Textes dramatiques publiés

Aux éditions Théâtrales
  • Honorée par un petit monument, 1982
  • Portrait de famille, 1993, 2002
  • Passions et prairie / Légère en août, 1988, 2009
  • Turbulences et petits détails / J’ai joué à la marelle, figure-toi…, 1994
  • Les pas perdus, 2000
  • De dimanche en dimanche, 2005
  • Les tortues viennent toutes seules, 2007
  • Les silences d’Eulalie (in 25 petites pièces d’auteurs), 2007
Chez d’autres éditeurs
  • Dérives et petits détails (in Brèves d’auteurs), Actes Sud, 1993
  • Une petite tache verte (in Les Monstres), L’Avant-scène Théâtre - La Comédie-Française, 2008